Tour des Frontignes

50. Tour des Frontignes

Caractéristiques du circuit

.
Durée : Environ 2 heures 30 mn

Dénivelé : 200 m

Difficultés : Aucune

Balisage : jaune

Distance :

Départ : Parking sur la place de St-Pé d’Ardet

Voir carte IGN 1847 OT

Voir vue satellite

A voir : Village de St-Pé d’Ardet (église, chemin de croix, architecture rurale traditionnelle, lac glaciaire, falaise d’escalade), Forêts de chênes verts au dessus d’Ore, Fromagerie à frontignan, Table d’orientation d’Antichan.
.

Le circuit




1. Depuis la place de St-Pé d’Ardet, petit village au coeur du bassin des Frontignes, suivre le balisage qui traverse la place du village. Admirer au passage l’église du 11ème siècle. L’intérieur de l’édifice révèle des fresques très intéréssantes.
L’itinéraire se dirige vers Lourde par une petite route (chemin des vignets) au dessus du village de St-Pé d’Ardet (très belle vue sur le bassin des Frontignes et en arrière plan sur les sommes du Luchonnais).

2. Parvenu à une plantation de résineux, tourner à gauche et descendre jusqu’à la départementale pour rejoindre Lourde.

3. Au centre du village, prendre à gauche la direction d’Ore, puis, 100 m après la mairie, à droite. Descendre pour gagner un chemin au milieu des prés. Traverser le ruisseau et suivre l’itinéraire balisé qui remonte dans les bois. Traverser une clarière pour emprunter un sentier parfois peu marqué qui permet de descendre vers le village d’Ore.
La fin de la descente se déroule dans une forêt de chêne vers.

4. Traverser le village d’Ore, et suivre la route jusqu’au village de Frontignan ( vous pouvez, au passage visiter la fromagerie du village). Gagner la sortie du village, passer devan le cimetière, et rejoindre la départementale 618.

5. A l’intersection, traverser la route et prendre le chemin légèrement en contrebas qui remonte vers Antichan (exposition à la mairie sur l’histoire de la commune ; table d’oreintation au dessus du village, sur la route du col des Ares). Taverser le village, et rejoinre un chemin qui pace devant l’ancien lavoir et ramène à St-Pé d’Ardet. (vue trés agréable)

.

La forêt de chênes verts

le chêne vert constitue dans la partie supérieure du bassin de la Garonne (Ore, Galié, Bagiry) une véritable originalité floristique.
Sous un climat océanique, on peut se poser des questions sur l’origine et le maintien d’une flore typiquement méditéranéènne. Vraisemblablement, le chêne vert est venu par le Val d’Aran. Il a colonisé les sols calcaires des basses vallées pyrénéennes aprés la dernière glaciation. Puis la dégradation progréssive du climat jusqu’à nos jours, a conduit à un morcellement de cette végétation. Le chêne vert et son cortège méditéranéèn se sont mantenus ponctuellement sur les versants secs et ensoleillés, calcaires bien abrités des vents froids et des nébulosités océaniques. Ces soulanes sont d’autant plus avorables à cette végétation que les pentes sont fortes, maintenant ainsi un important drainage du sol.
Outre l’aspect dépaysant pour le promeneur, ces forêts sont de véritables reliques subsistant difficilement sous un climat aujourd’hui peu favorable.
L’originalité de ces bosquet réside dans le fait qu’ils représentent la population arborée la plus thermophile du versant nord des Pyrénées Centrales.



Marchés publics | Contacts | Plan du site | Mentions légales |