Tour de Barbazan

60. Tour de Barbazan

Caractéristiques du circuit

.
Durée : 2 heures

Dénivelé : Faible

Difficultés : Pas de difficultés particulières

Balisage : jaune

Distance :

Départ : Parking devant le lac de Barbazan

Voir carte IGN 1847 OT

Voir vue satellite

A voir : Le parc thermal et le lac de Barbazan.
.

Le circuit : balade autour du lac


JPG - 57.3 ko


1. De l’entrée du lac de Barbazan, poursuivre la route et s’engager sur le chemin goudronné qui monte vers des maisons (impasse).

2. Au premier carrefour prendre à droite un sentier ombragé. Celui-ci rejoint un chemin goudronné que l’on quitte 200 m après pour prendre un petit chemin à droite. Rejoindre la départementale 33.

3. Traverser la départementale, et franchir le talus en face, pour prendre pied sur une petite route. Remonter cette dernière jusqu’au village de Barbazan.

4. Parvenu au carrefour avec la route de Sauveterren tourner à droite, puis une dizaine de mètres plus loin, prendre à gauche une ruelle qui monte franchement. Le goudron laisse place à un chemin qui s’élève le long d’un mur (ancien château de Barbazan). A l’extrémité de cette propriété, emprunter sur la droite le chemi goudronné qui descend jusqu’aux dernières maisons.Là, descendre par un chemin de terre (à droite) en bordure de près qui amène à l’extrémité d’une rue du village.

5. Prendre alors à gauche un chemin et suivre jusqu’à la route départementale. Traverser la route et de diriger vers l’ancien Hôtel "Beau Site". Devant la batiment tourner à gauche. Vous descendez alors vers la station thermale en passant une chapelle inachevée.

6. Traverser la parc jusqu’à la route. De l’autre côté de la route, emprunter un chemin qui remonte vers le centre de Barbazan (vous parviendrez au village face à un rocher supportant une Vierge, une vue panoramique superbe vous y attend. De là, regagner le lac en suivant la route.

JPG - 47 ko


Thermes de Barbazan




L’eau a toujours eu une grande importance dans les Pyrénées et dans le Comminges.
Ces vertus étaient connues et les sources nombreuses divinisées. Ainsi retrouve-t-on un autel des nymphes à Luchon, des autels du dieu Baïgo-Rixus (Ibaï-gorri = ruisseau rouge) à Saint-Gaudens, Montréjeau et Labarthe de Rivière présidant aux sources ferrugineuses. Tutela, divinité protectrice des sources (origine Ibère) était adorée à Lugdunum (futur St-Bertrand). Les romains tirèrent eux aussi profit des sources. Ils réalisèrent fontaines, acqueduc et themes.
Puis les ressources économiques de l’eau thermale restèrent en sommeil jusqu’au 19ème siècle.
Bien que situées en dehors de la route thermale des Pyrénées, les petites stations de Barbazan, Encausse et Ganties cunnurent un certain développement permettant au Haut-Comminges de s’ouvrir sur l’extérieur.
La station de Barbazan était connue et fréquentées aux 17ème et 18ème siècles. Mais il n’y avait alors qu’une chaumière offrant deux baignoires aux cuiristes.
En 1846, un établissement offrant 8 cabines de bains, 2 buvettes et une galerie d’arcade utilisée comme promenoir fut construit.
L’établissement actuel au milieu d’un parc de 9 hectares, fut bâti en 1901. Un kioske métallique construit en 1907, abrite une mappemonde de cristal où l’eau jaillit.
Grâce aux vertus de ces eau, la station connut une grande affluence avec la clientèle coloniale.
Sachez enfin que ces eaux chargées en magnésium sont un remède éfficace contre le stress, comme la promenade...



Marchés publics | Contacts | Plan du site | Mentions légales |