Le recyclage des piles

Depuis 1991, les piles sont considérées en Europe comme déchets dangereux.

En France, la loi oblige les enseignes de la grande distribution à les récupérer.

Ne jetez plus les piles à la poubelle, vous pouvez apporter vos piles aux aires d’apport volontaire ou aux déchetteries, elles seront recyclées conformément au décret n°99-374 du 12 mai 1999.

Composition d’une pile

Les piles contiennent des métaux lourds toxiques et nocifs pour l’Environnement (Nickel - Cadmium - Mercure - Plomb - Fer - Zinc - Calcium - Aluminium - Magnésium - Lithium), qu’il est dangereux de les retrouver dans la Nature et risquent de constituer un danger pour la vie des humains, des animaux et des plantes.

Recycler les piles

Les fabricants et importateurs ont l’obligation de récupérer et d’éliminer les piles et accumulateurs en fin de vie, collectés par les distributeurs ou les communes.

La loi oblige aussi la grande distribution à financer le recyclage. Le coût de l’opération n’est pas négligeable : il est de 1400 euros/la tonne.
Chaque année, l’Etat et les industriels consacrent ainsi 20 milliard d’euros pour le tri et le recyclage.
Les piles collectées par le SIVOM sont conditionnées en fûts de 200l. Ceux-ci sont repris gratuitement par les entreprises qualifiées pour le recyclage.

Des questions se posent : pourquoi recycler ? ce recyclage est-il réellement efficace ? Que récupère t - on de ce recyclage ?

Le recyclage permet d’économiser des matières premières  :

Le traitement de 100 tonnes de piles usagées dans des fours à 1200° permet la récupération de 39 tonnes de ferro-manganèse (alliage destiné aux fonderies), 20 tonnes de zinc, 2 tonnes de scories et 150 kg de mercure.
Le recyclage des piles permet ainsi de préserver les matières premières qui entrent dans leur composition.

Le ferro manganèse récupéré de la carcasse des vieilles piles est réutilisé par exemple dans la robinetterie, des rails de chemin de fer. La poudre grise chargée en zinc est réemployé pour des gouttières ou faire de la peinture antirouille.

On estime que 20 000 tonnes de piles se vendent chaque année, que chaque minute on jette en France 114 piles électriques et que seulement une sur 3 finit dans un centre de recyclage. 2/3 des piles en fin de vie seraient donc réparties sur les décharges à ciel ouvert et exposées aux intempéries, avec tous les risques de détérioration que cela comporte (rouille, fuite de métaux lourds et infiltration dans les sols pour à terme polluer les sols, les cours d’eau et les nappes phréatiques).

Que faire ?

Alors un petit geste écocitoyen, pas contraignant, peut vraiment être fait par tous : regroupons nos piles usagées et déposons les dans les bacs collecteurs disposés à cet effet dans chaque aire d’apport volontaire ou dans les déchetteries.

Utilisons aussi autant que faire ce peu les chargeurs sur secteur lorsque nos appareils le permettent et/ou des batteries et piles rechargeables.

Plus d’information Lire site Corepile



Marchés publics | Contacts | Plan du site | Mentions légales |